La condition des femmes au Viêtnam : ce qu’on retient

La culture et les traditions

Au Viêtnam, les femmes sont conditionnées par le regard de la société, et malgré leurs droits, s’auto-censurent énormément. La société a une vision bien ancrée du rôle de la femme et des traditions. Les mentalités n’ont pas changées, malgré l’évolution des politiques et des droits concernant les femmes. La douceur, la docilité et la soumission sont des qualités que chaque femme vietnamienne se doit d’avoir.

Créée dans les années 1930, L’Union des femmes vietnamiennes a pour but d’améliorer la condition des femmes dans le pays. C’est une organisation qui s’est battue pour que les femmes deviennent peu à peu l’égal des hommes dans une société où les traditions sont ancrées dans les mentalités.

Les zones rurales

Il existe encore de nombreux problèmes dans les zones rurales du Viêtnam. Les foyers sont confrontés à la pauvreté qui rend les femmes très vulnérables. Elles ont encore un rôle de ménagère dans les familles, très peu d’entre elles ont l’opportunité de poursuivre leurs études à cause du manque financier dans leur famille. Elles travaillent dans les champs ou encore dans des chantiers, ces activités sont physiquement très difficiles. Les enfants participent la plupart du temps au travail familial afin d’aider leurs parents à avoir un revenu.

Rizières de Sa Pa

Le travail

Les femmes n’ont pas les mêmes opportunités que les hommes. Les emplois sont encore très largement stéréotypés. Selon les moeurs locales, les femmes ne peuvent travailler dans certains secteurs qui sont réservés aux hommes, comme l’informatique, l’ingénierie et tous les postes hauts placés. À poste équivalent, les hommes sont mieux rémunérés que les femmes.

Baie d’Halong

L’éducation

Dans les grandes villes, les filles ont le même accès à l’éducation que les garçons. Il arrive, dans les familles les plus pauvres, que seuls les garçons de la famille poursuivent leurs études. Faute de moyens, les familles favorisent l’éducation des hommes qui ramèneront plus d’argent que les femmes.

Sa Pa

Le mariage

Le mariage est vraiment important, surtout dans les ethnies vietnamiennes. Il représente une étape très importante de la vie. Dans certaines ethnies, le mariage se fait très tôt, dès l’âge de 15-16 ans. Avant le mariage, les femmes ne doivent pas avoir de rapports sexuels, et encore moins tomber enceinte. Elles pourraient donner une mauvaise réputation à leur famille.
Les femmes qui ne se marient pas avec leur premier copain sont souvent délaissées des hommes par la suite, qui soupçonnent qu’elles aient des problèmes, de même pour les femmes qui passent la vingtaine sans être mariées. Par crainte de ne pas avoir de famille, beaucoup de femmes se marient très jeunes avec le premier homme qu’elles rencontrent, ce qui mène très souvent à des mariages malheureux et des adultères.

La sexualité

La sexualité est un sujet extrêmement tabou au Viêtnam. Il existe néanmoins des moyens de contraception, que l’on trouve dans les zones urbaines et développées du pays, mais celles-ci ne sont pas accessibles dans les régions plus excentrées.

Ninh Binh

La famille

La famille a une place très importante dans la vie des vietnamiens. Les enfants ne quittent jamais vraiment la maison, ou alors c’est pour aller vivre dans la famille de leur conjoint. Les hommes sont les décisionnaires du foyer, après leur journée de travail, ils rentrent pour se détendre. Les femmes doivent, quant à elles, s’occuper des enfants, de la cuisine et du ménage. On ne voit jamais, à la différence des hommes, des femmes boire un café dans un bar.

Vie conjugale

Selon les normes sociales, les femmes vietnamiennes doivent être féminines, de bonnes ménagères et rester discrètes. Les femmes cherchent à se marier avec un homme riche, qui travaille pour subvenir à leurs besoins pendant qu’elles s’occupent du foyer. Beaucoup d’entre elles ne trouvent donc pas de nécessité à poursuivre leurs études.

Néanmoins, grâce au développement de l’éducation, surtout dans les zones urbaines, les femmes ont de plus en plus l’opportunité de trouver un travail et participent donc à la vie économique du foyer. Dans les générations les plus récentes, on constate un désir d’indépendance chez les femmes, même si elles ont encore du mal à s’émanciper des règles de la société.

Les femmes n’ont généralement pas plus de deux enfants, ainsi le sexe de l’enfant devient assez important. La naissance d’un petit garçon est beaucoup mieux reçue.

Street food à Hoï An

Violence

Il existe beaucoup de violence contre les femmes au Viêtnam. Il y a de nombreux cas de violences conjugales, mais faute de moyens et d’assistance, les femmes restent souvent dans le silence. Les cas de viols, et de trafic sexuel sont également nombreux, les femmes vietnamiennes sont très vulnérables. Lorsque les hommes sont condamnés pour abus sexuels, il leur suffit simplement de payer une amende de quelques dizaines de dollars pour échapper à leur peine.

Des combattantes

La femme vietnamienne assume donc tous ces rôles sans jamais perdre le sourire. Elles ont été d’une aide incroyable lors des deux dernières guerres impliquant le Viêtnam, en restant fortes et soudées pour leur pays. Au-delà du fait d’avoir remplacé les hommes dans les champs et les usines, elles ont été à la tête de certains mouvements de résistance, certaines sont même parties au combat. Des gestes remarquables qui ont permis au Viêtnam de contrer l’ennemi.

Malgré un machisme apparent, les femmes vietnamiennes mènent bien leur barque, elles sont sur de nombreux fronts, l’éducation, l’économie, le respect des règles sociales et la famille. Elles sont des emblèmes du courage et de la détermination, elles sont indispensables à l’économie du pays.

Mama Sa – minorité de la région de Sa Pa

Notre voyage au Viêtnam touche maintenant à sa fin, après 4 semaines à traverser le pays. Nous avons adoré découvrir l’histoire, la culture, et la population touchante de ce pays. Riche de ces paysages variés et de ces 54 ethnies, le Viêtnam est, à l’unanimité, notre plus beau souvenir de ce voyage.
Nous sommes désormais de retour en France, après un passage à Hong Kong.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.