Sreypeo Hoeun – « En étant fortes et déterminées, toutes les cambodgiennes peuvent réussir »

58444726_436440250265055_3647912915031293952_n
Peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Sreypeo Hoeun, je suis la propriétaire et la cheffe cuisinière d’un restaurant Khmer à Siem Reap.


Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Je vivais avec ma famille dans une région pauvre du Cambodge.
En 2002, j’ai décidé de partir vivre à Siem Reap, une grande ville cambodgienne dans laquelle j’espérais trouver un emploi. J’ai commencé comme femme de ménage dans un hôtel, et deux après je suis passée en service en salle. J’ai beaucoup travaillé mon anglais, j’étais consciente que c’était un incontournable pour ma carrière professionnelle, je prenais des cours du soir, après le travail. Au fil des années, j’ai évolué petit à petit, jusqu’à arriver en cuisine. En 2017, je suis devenue la première femme cambodgienne à être Chef cuisinière pour un hôtel 5 étoiles.

En 2018 j’ai eu envie de me lancer dans une nouvelle aventure, j’ai alors monté mon propre restaurant de cuisine khmer (cuisine traditionnelle au Cambodge), et je donne également des cours.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Arriver seule, sans expérience, et sans savoir parler anglais (j’ai quitté l’école très jeune), n’a vraiment pas été facile. Il a fallu que je fasse mes preuves auprès de mes employeurs et que je reste persévérante, notamment avec l’anglais. Aujourd’hui j’ai encore quelques difficultés à comprendre et à m’exprimer en anglais, mais je m’entraîne dès que je peux. Mon but est de faire découvrir la nourriture khmère dans d’autres pays, mais pour cela il faut que j’améliore mon anglais.


Est-il difficile d’entreprendre en tant que femme au Cambodge ?

Dans un sens, oui, parce que nous devons prouver que nous pouvons réussir dans une fonction qui ne nous est pas initialement destinée en tant que femme. Nous devons réussir à nous faire respecter par notre équipe.

Mais en étant fortes et déterminées, toutes les femmes du Cambodge peuvent monter leur société. Il y en a de plus en plus qui réussissent leurs carrières, surtout grâce à l’éducation qui s’est beaucoup améliorée sur les dernières générations.

Comment te sens-tu en tant que femme ?

Je suis heureuse et fière de gérer mon restaurant. J’ai la chance d’avoir eu un mari qui m’a soutenue et poussée jusqu’au bout.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.