La condition des femmes à Bali : Ce que l’on retient

Notre séjour à Bali touche à sa fin, après 4 semaines de voyage et de rencontres. Nous avons eu la chance d’échanger avec différentes personnes aux parcours tous plus intéressants les uns que les autres et surtout riches en expériences. À l’issu de cette première étape nous vous présentons un bilan sur ce que nous avons appris sur la condition des femmes à Bali.

Bali est une île indonésienne indouiste à 95 %. La pratique de la religion est omniprésente dans leur quotidien et dans leur société. La culture et les traditions prônent sur la loi nationale.

Diamond beach

Le mariage
A Bali, le mariage est très important pour les habitants et représente un objectif essentiel dans leurs vies. Lorsqu’une femme se marie, elle doit quitter le foyer familial pour aller vivre chez celui de son mari. Elle perd alors la responsabilité de ses parents qui revient au premier garçon de la famille voire, même, à un cousin.
Il est très mal vu de ne pas être mariée ou d’être mère célibataire.

Le divorce
On peut donner comme exemple le cas du divorce. Les femmes indonésiennes sont autorisées à divorcer, mais à Bali ce cas reste minoritaire car cela est très mal perçu. Les femmes craignent de divorcer de peur d’être exclues de la société et de devoir supporter une mauvaise réputation. Le divorce implique aussi la perte de la garde des enfants qui revient à leur père. D’un point de vue financier, il est très difficile pour elles de rester indépendantes et subvenir à leurs besoins seules, beaucoup sont forcées de retourner vivre chez leurs parents.

Jardinage au KIM women’s center

L’héritage
Dans la culture balinaise, l’héritage revient systématiquement aux hommes. En 2010, une loi est passée accordant une partie de l’héritage aux femmes. Malgré cette loi, encore très peu de femmes reçoivent ce qui devrait leur revenir. Il est difficile de faire changer la mentalité des hommes à ce sujet à cause de la société patriarcale encore très présente à Bali.

L’éducation
Les enfants balinais sont pratiquement tous scolarisés jusqu’au lycée, filles comme garçons. En ce qui concerne les études supérieures il existe quelques disparités. L’université est payante et toutes les familles ne peuvent pas se permettre d’y envoyer tous leurs enfants. Dans ce cas-là la priorité revient aux garçons car ce sont eux qui resteront vivre dans le foyer familial.
Maintenant, de plus en plus de mères se battent et poussent leurs filles à faire des études afin qu’elles soient indépendantes.

Cours de mathématiques

L’avortement et la sexualité
La sexualité est un sujet tabou en Indonésie, en particulier chez les femmes balinaises, elles n’en parlent jamais, même pas entre elles. Quant aux moyens de contraception, elles y ont toutes accès.
L’avortement est interdit par loi et par la culture à Bali, il est autorisé à une seule condition : être mariée et que l’enfant soit diagnostiqué malade. Les femmes balinaises ne peuvent avorter sur l’île, elles sont obligées de se rendre dans d’autres régions d’Indonésie.

Le quotidien
Toutes les femmes à Bali travaillent au même titre que les hommes pour supporter les besoins financiers du foyer. Cependant, elles ont à la différence des hommes encore d’autres tâches à assumer en parallèle de leur travail. Elles doivent s’occuper des tâches ménagères, de l’éducation des enfants, des relations sociales et enfin de leur communauté religieuse. Elles n’ont aucun moment à dédier à une activité personnelle pour s’occuper d’elles.

Préparation de plats traditionnels balinais

La politique
Les femmes sont très peu représentées en politique à Bali. Elles ont difficilement accès aux différents partis malgré le quota de 30 % de femmes qu’impose la loi. Lorsqu’elles parviennent à intégrer un parti, ce n’est pas pour être élue mais pour apporter les voix des femmes balinaises. Le manque de représentativité des femmes en politique implique des règlementations qui ne sont pas toujours justes d’un point de vue égalité hommes-femmes.
Malgré cela, on observe que peu à peu, certaines femmes arrivent à s’imposer en politique : sur les 8 districts balinais, 2 sont représentés par des femmes. De plus, le gouvernement indonésien est composé d’une dizaine de femmes.

Leur perception
Les femmes balinaises sont conscientes des inégalités présentes mais ne sont pas forcément malheureuses. Leur culture les habitue à avoir ce rôle dans la société. Néanmoins, on constate qu’elles travaillent peu à peu à une meilleure égalité hommes-femmes. On observe de nombreuses initiatives qui tendent à une société plus juste.

Séance de partage au KIM Women’s center

Bali est une île magnifique faite de paysages à couper le souffle. Les habitants sont d’une grande gentillesse, très souriants et accueillants. Nous avons passé 4 merveilleuses semaines, rythmées par des rencontres émouvantes et enrichissantes. Il est temps pour nous de fermer les valises, et de vous donner rendez-vous en Malaisie pour la deuxième étape de notre voyage.

Mont Batur

Une réflexion sur “La condition des femmes à Bali : Ce que l’on retient

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.