Ayutri – « La culture et les traditions balinaises créent un écart important entre les hommes et les femmes. »

Ayutri vît à Ubud depuis des années. Elle est est guide à Bali, elle a commencé par travailler dans une agence de tourisme avant de choisir de devenir guide privé et d’apprendre le français. C’est lors d’une journée de visite que nous l’avons rencontré.

Quelle place a le travail dans ta vie ?

J’ai commencé à travailler dans une agence touristique qui a fermé. J’ai ensuite travaillé dans une villa qui appartenait à des français ce qui m’a amené à apprendre la langue. J’ai décidé de me mettre à mon compte en devenant guide privé.

Mon quotidien n’est pas toujours évident en tant que femme guide, les journées sont variables et impliquent parfois de rentrer tard. Il faut savoir qu’à Bali il y a très peu de femmes guides notamment parce qu’il n’y a pas beaucoup de femmes à procéder une voiture – même si elles ont le droit de passer le permis – mais surtout parce qu’elles doivent aussi s’occuper des tâches ménagères et de l’éducation de leurs enfants. Malgré ça, toutes les femmes balinaises se doivent de travailler, le coût de la vie augmente, le foyer ne peut se contenter du seul revenu du mari.

En plus de mes deux filles, je m’occupe également de ma maman malade en lui versant une pension, car il n’y a pas de retraite ici, c’est aux enfants de subvenir aux besoins de leurs parents.

Comment perçois-tu l’égalité homme-femme à Bali ?

La culture et les traditions balinaises créent un écart important entre les hommes et les femmes.

Lorsqu’une femme se marie à Bali elle doit quitter sa famille et partir vivre dans la famille de son mari.

De plus, les femmes balinaises ne peuvent pas toucher d’héritage. Lors du décès de mon père par exemple, n’ayant que des sœurs, c’est mon cousin qui a reçu l’héritage. C’est aussi à lui qu’est revenu la responsabilité de ma mère. Mais n’étant pas son propre fils, il ne s’en occupe pas pleinement, c’est la raison pour laquelle je lui verse une pension supplémentaire. Je pense aussi que les hommes ont moins de sensibilité que les femmes vis à vis de leurs parents. Malheureusement il est très compliqué pour moi de ramener ma mère chez moi, cela créerait des conflits avec mes beaux parents.

Quelle éducation transmets-tu à tes filles ?

Je leur apprends l’importance d’être indépendante. Je travaille beaucoup pour leur offrir des études, pour qu’elles puissent subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leur famille.

La nouvelle génération de femmes s’émancipent petit à petit, sur le plan politique par exemple, sur les 8 chefs de districts balinais, 2 sont des femmes et nous en sommes très fières.

Comment te perçois-tu en tant que femme balinaise ?

Je suis heureuse en tant que femme dans mon pays. Nos traditions et coutumes existent depuis toujours et nous y sommes habituées, ce qui ne nous empêche pas d’être conscientes des inégalités existantes. Je sais que les générations à venir feront évoluer notre condition pas à pas. Les femmes sont solidaires à Bali, elles ont un grand cœur, c’est comme ça que nous fonctionnons.

 

 

 

Nous avons été très touchées par la sincérité de cette rencontre, Ayutri s’est livrée à nous petit à petit en toute transparence. Pour ceux qui auraient pour projet de visiter Bali nous vous laissons le contact de cet incroyable guide : ayutri1@yahoo.com.


Une réflexion sur “Ayutri – « La culture et les traditions balinaises créent un écart important entre les hommes et les femmes. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.